L’intuition et le bonheur? Le bonheur et l’intuition? Qu’ont-ils à voir ensemble ces deux-là ? Et bien à peu près tout. Frères et sœurs siamois, l’un mène à l’autre, et vice-versa. Les deux se cultivent, s’apprivoisent à travers des petites choses, des petits cailloux d’intuition et de bonheur  à semer sur le chemin de nos existences parfois chahutées.

Semer des petits cailloux d’intuition dans sa vie permet de cheminer vers son propre bonheur.
Photo : Nicolas Blain

Etymologiquement, le mot intuition vient du latin ‘intuiteri’, qui signifie regarder attentivement, et du bas latin ‘intuitio’, qui désigne l’apparition d’une image à la surface d’un miroir. L’intuition suggère donc une vision claire des choses,  capable d’aller au-delà des apparences. En nous donnant accès à des informations essentielles, -qui viennent du cœur comme le suggèrent de nombreuses traditions spirituelles, l’intuition est ainsi le meilleur guide de vie qui soit. Elle notre « sagesse intérieure », qui nous informe de ce qui est « juste » pour nous. Elle est cette « force de l’inconnu qui nous pousse vers notre destinée »,dit la romancière canadienne Minou Petrovski. Elle est ce qui nous permet de « devenir qui l’on est », pour paraphraser le philosophe Nietzsche.

Cercle vertueux intuition et bonheur

Et qu’est-ce que le bonheur sinon de pouvoir être pleinement soi-même, au centre, équilibré, conscient de sa place dans le monde et de ce qu’on a à y faire? Plus on tend vers cet état d’être authentique, sans fards, sans faux semblants, tout en vulnérabilité -et qui demande une bonne dose de d’abandon et de courage pour se vivre pleinement-,  plus on se créé les conditions de son bonheur… Et plus notre intuition se manifeste dans notre vie avec simplicité et efficacité, pour nous aider à prendre les bonnes décisions, au bon moment.

Nous voilà bien en présence d’un cercle vertueux entre intuition et bonheur, bonheur et intuition. Un lien que j’évoque à la fin de l’interview réalisée par Joanna Quélen pour son blog Moodstep (voir vidéo ici). « Agent du bonheur », elle a co-fondé en 2009 Happylab, une association organisant rencontres et conférences, dans l’objectif avoué, fou et jubilatoire de « faire monter la France sur le podium des pays le plus heureux du monde » !

Outre d’être intimement liés l’un à l’autre, intuition et bonheur ont en commun une caractéristique bien précise : l’apprentissage. Car oui, on peut cultiver son intuition, tout comme on peut cultiver son appétence au bonheur. Comment ? A chacun sa propre recette en la matière, en fonction de ses expériences et moments de vie traversés, et de ses sensibilités. Mais il est cependant des petites choses simples et fondamentales que l’on peut tenter d’apprivoiser. Des petits cailloux de bonheur et d’intuition à ramasser -ou à semer tout le long de son existence, c’est selon-, y compris et surtout au temps des ‘mauvaises heures’ du ‘mal-heur’.

Des petits cailloux à semer sur le chemin de nos vies

– Accueillir l’inconnu à bras ouverts. On a tous tendance à avoir peur de ce que l’on ne connaît pas. Or, l’inconnu recèle en lui un champ de possibles à explorer, par définition enrichissant. Optons pour un inconnu fraternel, et adoptons l’attitude ‘no expect’, c’est à dire « pas d’attente’. Concrètement, cela veut dire de rester dans une attitude neutre et accueillante envers les événements nouveaux qui surviennent. N’attendons donc rien d’autre que ce qui va survenir.

– La joie des petits riens. Dans nos existences citadines façon ‘fast and furious’, il est difficile de s’arrêter sur des ‘petites choses’. Or, s’émerveiller, contempler, s’arrêter sur ce qui fait sens à nos yeux, qui nous émeut, comme un détail du ciel, d’un visage, un mot, un son, une forme, une couleur, une scène, une phrase etc, nous connecte à notre être intérieur et à l’enfant en nous qui détient les clés du savoir intuitif, et de la joie simple.

– Se mettre physiquement dans le ‘mouvement du bonheur ». Pris dans le flot de nos existences chahutées, nous nous « agitons » en tous sens, épuisant notre énergie au lieu de la régénérer. Or, le mouvement est essentiel à notre bien-être psychique, corporel et émotionnel. Mais pour nous apporter tous ses bienfaits, il demande à ce que vous lui accordiez de l’attention. Oubliez la performance, les objectifs de quelques grammes ou kilos en trop, laissez chez vous le téléphone, les écouteurs, les appareils qui calculent. Soyez pleinement dans l’espace dans lequel vous évoluez. Courrez, marchez, vibrez. Ecoutez, sentez, ressentez. Accompagné, si vous le voulez.Une philosophie du ‘mouvement du bonheur’ dont parle avec sagesse le moine sage tibétain Thich Nhat Hanh : « Prends ma main. Nous allons marcher. Nous marcherons seulement. Nous prendrons plaisir à marcher, sans penser à arriver où que ce soit. Marcher paisiblement. Marcher avec bonheur. Notre marche est une marche de la paix. Elle est une marche du bonheur. »

– Retrouver la force de l’ici et maintenant. Le bonheur, comme l’intuition, c’est une affaire d’instant, d’insaisissable fulgurance. Ca se passe là. Ce n’est plus tout à fait hier, qui existe dans la mémoire, et ce ne peut être tout à fait demain, qui relève de la projection. C’est cette volonté de donner au présent tout son sens et sa force, que les traditions spirituelles nomment, « l’ici et maintenant ». Concrètement, ça donne quoi ? Lorsqu’on se sent dériver, on peut ramener sa conscience à l’instant présent, ce que l’on fait, ce qu’il y a en nous et/ou autour de nous. Ce recentrage, à la base des techniques de méditation, a un effet apaisant très grand.

– Fais ce qu’il te plaît. « Ne pas faire ce que l’on aime, c’est favoriser le surmenage », affirmait la psychologue Élisabeth Kubler-Ross. Considérez donc vos loisirs comme vitaux à votre équilibre psychique, à votre intuition, à votre créativité… et à votre bonheur ! Et ce, même si cela vous paraît im-po-ssi-ble a caler dans votre emploi du temps. Certains psys considèrent que le choix de nos loisirs en dit long sur qui nous sommes et à quoi nous aspirons, alors laissez-vous guider par vos envies…

… Des cailloux de bonheur et d’intuition, il y en a tellement, je vous laisse compléter avec les vôtres  et  ceux des personnes que vous aimez, admirez, qui vous font rire, pleurer ou rêver.

Isabelle Fontaine
www.histoiredintuition.com

Plus d’infos sur l’intuition, des conseils pour la développer et des témoignages dans mon livre: Développez votre intuition votre prendre de meilleures décisions, Isabelle Fontaine, éditions Quotidien Malin, préface de Thierry Janssen.