Objet trouvé par terre, parole entendue dans la rue, animal au comportement inhabituel, heures miroir, rencontre providentielle… Etranges coïncidences irriguant nos vies de sens, la synchronicité est passée maître dans l’art des manifestations multiples. Des pistes pour les identifier et interpréter leur signification.

La synchronicité, ou coïncidences signifiantes ont vocation à nous guider vers nous même, en nous connectant à notre intuition et en nous délivrant des messages profonds nécessaires à notre évolution. Photo : Max Felner, Unsplash.

La synchronicité, Thierry connaît… Son histoire la plus marquante, il l’a vécue sur le chemin de Compostelle. « Avant de partir, je voulais créer un blog pour partager les étapes avec mes amis, mais j’avais dû y renoncer, trop technique ». C’est sans compter sur le destin… Alors que Thierry chemine, il séjourne un soir dans un gîte. Au dîner, il se retrouve aux côtés d’un parfait inconnu, un marcheur, comme lui. Les deux hommes lient connaissance. Alors que Thierry lui fait part de son regret de ne pouvoir tenir un journal en ligne, son interlocuteur le questionne sur le blog choisi… Bingo : celle-ci  se trouve être précisément sa propre création! Thierry est sidéré. « La probabilité pour que je rencontre l’ingénieur concepteur de cette plateforme là, à cet endroit là, à ce moment là, de cette manière là, relève de l’impossible. » Pour Thierry, cela fait sens : il doit bien écrire son expérience du chemin, ce qu’il fera grâce aux précisions fournies par son providentiel voisin de table.

Justine quant à elle a le cœur lourd. C’est lundi, elle se rend à son travail, les idées noires. Depuis des mois, elle ne parvient pas à s’extirper des griffes de son supérieur hiérarchique, qui la harcèle. Alors qu’elle tente tant bien que mal de contrôler ses émotions, elle croise un homme assis sur un banc.  En pleine conversation téléphonique, celui-ci se lève subitement au moment où elle passe devant lui. Justine perçoit ce qu’il dit dans le combiné : « Il faut que tu sois forte, tu vas y arriver ». Bouleversée, elle ne peut contenir ses larmes. « C’est inexplicable, mais c’est comme si je savais que ce message m’était destiné. Je me suis sentie soutenue, soulagée, comme si à cet instant là, une force invisible mais bien présente veillait sur moi et me disait : tu n’es pas seule ».

Valérie de son côté envisage un changement de vie professionnel. « Je m’ennuyais tellement, c’était pire de jour en jour. Mon intuition me hurlait de partir, mais matériellement, c’était loin d’être évident. ». Un soir, Valérie roule en voiture sur une route de campagne pour rentrer chez elle après une soirée, et se perd. Elle arrête son véhicule et descend. « Un cerf a surgit dans la pénombre. Il s’est approché de moi et m’a regardé fixement ». L’animal disparait dans la nuit et Valérie reprend la route, bouleversée. « Tout a changé pour moi à partir de cette rencontre, comme si les compteurs avaient été remis à zéro. J’ai compris que ce changement de travail était nécessaire et prioritaire, et quelques semaines plus tard, je suis passée à l’action. J’ai pu enfin quitter mon job ».

« Je me suis dit : une force invisible et bienveillante veille sur moi.
Tu n’es pas seule. »

Une personne providentielle qui répond parfaitement à un besoin, une phrase entendue dans la rue qui résonne comme si elle était pour soi, un animal dont le comportement curieux nous impacte : voici quelques moyens que la synchronicité de nous parler. Ce concept ces curieux hasards qui font sens, théorisé par le psychiatre Carl Gustav Jung, a de quoi intriguer. Pour le fondateur de la psychologie analytique, rival de Freud, ces coïncidences signifiantes, ou « signes » sont la manifestation de l’Unus Mundus, ce Monde Un des alchimistes dans lequel matière et esprit, comme indifférenciés, ne font qu’un, et communiquent entre eux en provoquant des événements liés entre par le sens et non par la cause. Loin d’être anodines, ces coïncidences signifiantes ont vocation à guider vers nous même, en nous connectant à notre intuition et en nous délivrant des messages profonds nécessaires à notre évolution. Leur observation et leur accueil est donc essentielle, ainsi que leur décryptage. Pour cela, l’expérience montre que tenir un carnet de bord s’avère précieux (voir encadré xxx ci-dessous).

Phénomène déroutant de part son fort impact émotionnel, la synchronicité a cette caractéristique majeure de s’adresser à tous, y compris aux plus cartésiens.  Opérant une ouverture spirituelle, elle amène la personne à remettre en question sa vision du monde, se confrontant à ce que Jung nomme la « plénitude irrationnelle de la vie »[1]. Le psychiatre lui-même, qui s’intéressait à des domaines des sciences humaines aussi variés que les religions, l’alchimie, l’anthropologie, les mythes, la philosophie, les rêves, et à qui l’on doit les concepts majeurs d’archétypes et d’inconscient collectif, voyait, sans jamais à le nommer directement, une résonance de transcendance avec le phénomène de coïncidence signifiante, observant notamment des manifestations étranges d’oiseaux rapportées par ses patients lors de décès familiaux[2].

Difficile à cerner car multiple, la synchronicité revêt quelques grands visages, voici les plus fréquemment observées, et des pistes pour les interpréter :

1. Objet trouvé par hasard

Dans la rue, sur un siège de train, sur le pas de sa maison, sur son lieu de travail, en promenade… L’objet vient à soi, on ne peut le rater.  Classiquement, il peut s’agir de plumes, associées à des « anges gardien », ou de pièces de monnaie, associées à la chance, mais cela concerne tout objet qui parle d’une manière particulière. La liste est infinie : un bijou symbolique,  un livre évocateur, une paire de chaussure pile à votre goût et taille de pieds, un jeu de carte thématique, un papier administratif de permis, de naissance… Ce peut être un objet égaré depuis des années qui réapparait de manière étonnante, retrouvé par exemple « par hasard » sur une brocante, quelque chose qui nous manquait pour réaliser concrètement un projet.

Pistes d’interprétations : regarder la nature de l’objet, sa symbolique, sa fonction, des inscriptions marquées dessus, et trouver des éventuels liens avec une personne, une période de vie, un sujet d’intérêt actuel, une problématique refoulée, un « dossier » en cours, un désir plus ou moins conscient. Que représente-il et qui pale de vous en ce moment de votre vie ? Quelle histoire vient-il vous raconter et que vous devez entendre ? Quelle direction vous montre-t-il ?

2. Animal au comportement singulier

L’animal se présente à soi d’une manière particulière, son comportement est étrange, en général familier ou proche alors qu’il est sauvage, comme ayant quelque chose à vous dire. Ou bien il apparait à un moment particulier, symbolique, au cours d’un événement clé, avant, pendant, ou rapidement après. L’animal peut se manifester en vrai ou de manière détournée (objet offert à son effigie, apparition en rêve, conversation avec d’autres personnes, mail reçu avec son évocation… Certains animaux sont champions de synchronicité : papillon, scarabée, -l’emblème de la synchronicité-, libellule, abeille, coccinelle et oiseaux de toutes sortes. Certains animaux se manifestent régulièrement à une personne, parfois depuis l’enfance. Dans la tradition chamanique, on parle d’animal totem, sorte de gardien qui protège et représente une part essentielle de soi.

Pistes d’interprétation : s’interroger sur la symbolique de l’animal, les légendes associées, son mode de vie, un jeu de mot avec son nom (ex : goéland peut s’entendre « go, élan ! ») sans oublier un éventuel historique personnel lié à cet animal. Quelle force, quelles caractéristiques vous transmet-il en ce moment de votre chemin ? Que vient-il mettre en lumière dont vous devez prendre conscience et  avez besoin de manifester ?

3. Heures miroir ou nombre fétiche

Les heures miroir désignent des heures dont la structure se répète, fait écho. Exemple : 12h12, 11h11, 09h09. Par extension, cette expression désigne toute apparition répétée d’un même chiffre dans l’environnement, en miroir ou pas, et qui parfois accompagne la personne tout le long de sa vie. Le physicien quantique Wolfgang Pauli par exemple, obsédé toute sa carrière par le 137, constante de structure fine, mourut dans une chambre portant ce même numéro[3]. Ces heures ou nombre surgissent dans l’environnement de manière involontaire, attirant l’attention. La personne sent qu’elle ne les cherche pas, mais qu’ils viennent spontanément à elle : heure consultée sur le portable, l’ordi, un panneau d’affichage, une horloge, une facture, un montant de course, des numéros de siège, code postal, n°de rue d’habitation etc. Ces synchronicités sont très archaïques, les nombres étant selon Jung un ordonnancement primaire du monde.

Pistes d’interprétation : un surgissement répété d’heure miroir est toujours un indicateur d’une période clé, invitant à une prise de conscience en identifiant ce qui a besoin d’être mis en mouvement, et sur quel sujet. On peut, si cela fait sens, observer la symbolique même des chiffres en recourant à la numérologie, en particulier si l’on a affaire aux maîtres nombres  11, 22, 33, 44… qui possèdent en eux-mêmes une structure en miroir.

4. « Clédon », parole entendue par hasard et mots messagers

Les Grecs anciens, férus d’oracle tout autant que de pensée philosophique, avaient donné le nom de « Cledon » (ou « Kledon ») au phénomène consistant à entendre une parole dans la rue qui fait sens pour la personne au point de la bouleverser. Pour eux, point de mystère : c’était un message qui leur était adressé par un dieu de leur panthéon. Le Cledon de St Augustin, au 4e siècle, à l’origine de sa conversion à l’Eglise, est resté célèbre. C’est en entendant une comptine dans la rue, et en suivant ses instructions, qu’il put avoir révélation de son engagement[4]. Par extension, le Cledon regroupe les mots entendus « par hasard » donnant l’impression de nous être personnellement adressé : parole prononcée par un inconnu, phrase entr’aperçue dans un livre ou un journal par-dessus l’épaule, mot lu sur une colonne Morris, sur un panneau publicitaire, une voiture, un bus, chanson entendue à la radio ou à la télé… Les possibilités sont infinies. Ainsi, Charlotte qui  rêvasse au bord d’un fleuve, a soudainement la solution à un problème qui la préoccupe. Elle voit à cet instant précis un bateau passer sous ses yeux nommé Eurêka. C’est pour elle une confirmation puissante de son intuition.

Pistes d’interprétation : ce type de synchronicité a l’avantage de la clarté : on comprend en général tout de suite de quoi il s’agit. Si le sens nous échappe, se questionner sur la symbolique, dont la fonction est de montrer quelque chose caché derrière autre chose. Le mot messager renvoit-il à une thématique particulière ? Un domaine ? Une période la vie ? Un sujet important d’actualité à faire bouger ? Est-il un encouragement à aller dans une voie, une proposition pour changer de voie ?

5. Rencontre ou événement providentiel

Comme dans l’histoire de Thierry, il arrive parfois, par un super « alignement de planètes », de rencontrer pile la bonne personne au bon moment, ou d’obtenir quelque chose qui vient répondre à un besoin. Ce type de synchronicité-cadeau n’a par définition pas besoin d’être interprété, puisque l’événement en lui-même est la réponse. Ainsi, cette femme ayant entamé une procédure de divorce, sans le sou, et qui trouva dans le caniveau un solitaire en diamant. Vendue aux enchères, la bague lui rapporta exactement de quoi payer son avocat. Ou encore, ce jeune startuper, en mal de financement, qui, sur le point de renoncer à son projet, rencontra dans une sale d’attente de cabinet médical un ancien contact  devenu investisseur, qui lui procura pile le montant de fonds nécessaires. La particularité de ces synchronicités est de se soutenir aidé, soutenu par une sorte de « providence ».

Pistes d’interprétation : il y a juste à se laisser porter par la magie de l’événement, et à remercier, en fonction de son système de croyance, l’univers, l’énergie, le force manifestée, la vie, le hasard, ses guides, les anges, dieu…

Il existe bien sûr d’autres variantes de synchronicités, comme les intrications de coïncidences entre personnes, des faits insolite que l’on sent chargé de ou encore le fait de croiser de manière répétée « par hasard » une même personne. La créativité de l’univers semblant sans limite, l’important est de comprendre qu’il s’agit bien là d’une seule et même énergie à l’œuvre, montrant, à la manière de ce que transmettent les traditions spirituelles chamaniques, que « tout est relié à tout », suggérant que rien n’arrive par hasard. Jean-François Vézina, auteur et psychanalyste, parle de son côté de « hasard nécessaire »[5], oxymore désignant un événement comme frappé par la destinée, dont l’intrication de sens est totale.

Isabelle Fontaine

EN PRATIQUE –
Notez vos synchronicités pour les voir affluer

D’expérience, plus on prête attention à ces phénomènes en les consignant, en cherchant leur signification, en les accueillant sans jugement, plus ils se manifestent. Je tiens personnellement plusieurs carnets, papier ou sur ordinateur depuis des années. Rien que pendant la rédaction de cet article, j’ai vécu diverses synchronicités, dont un message sous la forme d’un anneau trouvé dans la rue, et des manifestations inhabituelles d’abeille .
Comment tenir votre carnet de bord :
-datez vos synchronicités,
-donnez-leur un titre (pour les mémoriser et les retrouver plus facilement),
– faites un résumé des faits : éléments clé en jeu, pistes d’interprétation, éventuelles intuitions liées.
Si vous vous trouvez dans ce que j’appelle un « vortex à synchronicités », c’est-à-dire un moment où ce type de phénomènes se multiplie, parfois à un rythme effréné, tenir un carnet de bord sur ces phénomènes permet d’avoir du recul et contribue à vivre en conscience ce passage souvent crucial.
I. F.

[1] Yi King, Le Livre des Transformations, de Richard Wilhem, préface de Carl Gustav Jung, Medicis, 1992.

[2] Synchronicité et Paracelsica, Carl Gustav Jung, Albin Michel.

[3] Transformez votre vie avec les synchronicités, Isabelle Fontaine, Eyrolles.

[4] Transformez votre vie avec les synchronicités, Isabelle Fontaine, Eyrolles.

[5] Les hasards nécessaires, Jean François Vézina, Pocket.

stage et formation intuition isabelle fontaine

VENEZ DEVELOPPER VOTRE INTUITION ET APPRIVOISER LA SYNCHRONICITE !
Masterclass en ligne « Initiation intuition et synchronicité » : atelier de 4 h00, convivialité, approche théorique, programme d’entrainement.
– Stage « Libérez la voix de votre intuition » : en week-end à Montreuil, pour expérimenter l’intuition et répondre à des questions personnelles.
– Séminaire « Développer son intuition pour cheminer vers soi » : séjour à Brocéliande ou en Ardèche pour vivre une profonde connexion à son intuition.