Repérez les comportements toxiques grâce à votre intuition

Repérez les comportements toxiques grâce à votre intuition

Capter, au-delà du discours et des apparences parfois trompeuses, les comportements parfois toxiques de l’entourage, et ce, afin de mieux nous en affranchir… L’intuition excelle dans le décryptage inconscient des rapports humains, pour peu que l’on se mette à l’écoute de son langage subtil.

Dans les échanges « toxiques », le ressenti intuitif est particulièrement important car il permet de sentir le côté anxiogène et pathogène généré par la situation. Illustration : Olga Angelloz.

Delphine s’en mord encore les doigts. Impressions de saleté, d’agressivité, flashs, petite voix avertissant d’une dangerosité… Alors que plusieurs messages intérieurs lui indiquent clairement de fuir sa future prof en loisirs créatifs, Delphine ignore pourtant son intuition. « Il en a résulté trois ans de relation de manipulation marquée par beaucoup de souffrances », regrette-t-elle, amère*. Son de cloche identique pour Stéphanie qui, bien que consciente que quelque chose « ne colle pas » avec son amie de fac, continue de la fréquenter. « Un jour, au restaurant, pendant qu’elle me parlait, j’ai réalisé que j’avais la nausée, j’étais mal à l’aise. Une partie de moi faisait comme si je ne sentais rien et que tout allait bien, alors qu’en réalité je n’avais pas envie d’être là. » Leur amitié se termine par un clash annoncé : Stéphanie rompt brutalement suite à une altercation. « J’ai réalisé qu’elle m’avait entraînée dans un scénario de victimisation qu’elle connaissait bien : ses précédentes relations amicales s’étaient toutes terminées de la même manière».

L’art de capter ce qui est dissimulé ou caché

Pierre, de son côté, est un jour contacté par un collègue freelance pour un projet de co-création. Sur le papier, c’est formidable : « J’appréciais son enthousiasme, sa disponibilité, et l’intérêt qu’il portait à mon univers artistique ». Mais, invité chez son futur binôme, qui lui réserve les meilleures attentions -petits gâteaux, thé et grands sourires, Pierre sent une boule dure se former au niveau de son plexus solaire… « Je ne pouvais pas ignorer cette sensation qui devenait de plus en plus inconfortable et envahissante au fur et à mesure du rendez-vous. Face à ce malaise qu’il ne peut expliquer rationnellement, Pierre décide de décliner le projet. « Je ne savais pas pourquoi, mais mon intuition me disait -me hurlait même- de me méfier des apparences et de ne pas y aller. ». L’avenir lui donnera raison : ce collègue se révélera surtout intéressé par ses propres intérêts.

Manipulation, séduction, mensonge, dissimulation, méfiance maladive, flatterie, chantage, menace, victimisation, déstabilisation, intrusion, contrôle, dévalorisation, déstabilisation, mise sous emprise… Les comportements toxiques de certaines personnes de notre entourage personnel ou professionnel, collègues, amis, parents, conjoint, s’ils peuvent échapper à notre vigilance consciente, ne passent généralement pas entre les fourches caudines de notre intuition. En effet, cette « intelligence de l’inconscient », telle que la définissent les neuroscientifiques, est experte dans l’art de capter ce qui est dissimulé ou caché. C’est l’art du langage corporel ou non verbal, cette langue sans mots « que tout le monde connaît sans jamais l’avoir apprise », selon l’expression de l’anthropologue Edward Sapir. Une langue subtile, faite de micro gestes, d’attitudes équivoques, de postures ambiguës, d’expressions du visage plus ou moins fugaces, de modulation de voix, de silences, ou encore de rythme de respiration, et qui désigne de manière large tout ce qui est implicite dans un échange. Chacun décrypte instinctivement ce méta langage, que nous émettons et nous recevons en permanence, en dehors de tout contrôle conscient. À l’image d’un sourire carnassier par exemple, perçu menaçant, à l’inverse d’un sourire authentique, perçu bienveillant, et ce, sans qu’on ait besoin de l’analyser ou faire intervenir la réflexion.

Une langue qui dit la vérité des êtres

Cette langue intuitive, d’une finesse hors pair, est experte dans l’art de révéler l’indicible : « Les gens se trahissent, ils commettent des erreurs, ils croient dire ce qu’ils disent et taire ce qu’ils taisent, mais bien sûr, ils font l’inverse, à leur insu. Les gens murmurent, ils parlent avec leurs cils qui battent, avec leurs oreilles qui rougissent, avec leurs fautes de frappe, et nous les lisons à livre ouvert, à notre insu. Les gens murmurent et nous les entendons, mais le message est parfois si clair que nous cherchons des complications. Pourtant, dans ce que nous taisons en croyant le dire, ce que nous disons en croyant le taire, nous sommes dans notre vérité, d’un coup » », résume poétiquement la romancière Julia Kerninon**. Loin d’être optionnelle, cette langue qui dit la vérité des êtres est en réalité dominante dans nos échanges. Selon les chercheurs psychologues Paul Watzlawick et Albert Mehrabian, en situation de communication, le langage non verbal représenterait de 75 à 93% du contenu global de la communication !

Dans les échanges « toxiques », le ressenti intuitif est particulièrement important car il permet de sentir le côté anxiogène et pathogène généré par la situation.  Bien que la notion de « toxicité » soit relative -ce qui est nocif pour l’un ne sera pas pour un autre-, on peut cependant définir un comportement toxique comme compromettant les valeurs de respect, d’authenticité, de sincérité, de tolérance, de réciprocité, de bienveillance, d’équité auquel chacun doit pouvoir prétendre dans ses rapports avec autrui. Dans ses livres Je résiste aux personnalités toxiques et Les nouvelles personnalités difficiles***, Christophe André distingue plusieurs profils de personnalités toxiques, allant de la personnalité narcissique à la personnalité perverse, en passant par la personnalité paranoïaque ou encore négativiste. Au-delà de ces classifications, qui peuvent s’avérer très aidantes pour conscientiser certains aspects souffrants de nos relations, l’intuition nous est d’une aide inestimable pour aller au-delà des apparences et saisir l’essence de ce que nous vivons dans des situations potentiellement toxiques.

Le contact avec une personne au comportement toxique se manifeste toujours par un faisceau de sensations de noirceur

Quelques repères pour repérer des personnes au comportement toxique:

  • Le contact avec une personne au comportement toxique se manifeste toujours par un faisceau de sensations physiques de « noirceur » plus ou moins floue  : malaise, inconfort, pesanteur, sensation de quelque chose de collant, fatigue, stress, tensions musculaires, crispations, contractions, nausées, maux de ventre… Apprenez à écouter vos ressentis ;
  • Une personnalité toxique peut induire des impressions de fixité, d’étrangeté, de bizarrerie, de vide, d’hermétisme au niveau du regard. Soyez attentifs de manière générale à vos impressions lorsque vous plongez vos yeux, « fenêtres de l’âme », dans les yeux de votre interlocuteur ;
  • Les interactions avec les personnalités toxiques peuvent induire une perte de repères, un sentiment d’errance, d’être perdu, « débranché » ou de brouillage mental qui peut provoquer des oublis ou des absences. On ne ressort jamais indemne d’un tel échange car il qui met à mal notre système de valeur et notre intégrité psychique. Soyez présent à vous-même et attentifs à vos états émotionnels;
  • Restez en alerte vis à vis des impressions de « trop » et « pas assez ». Trop de sourires, trop d’attentions, trop de compliments, trop de superlatifs, trop à l’aise, trop de familiarité, trop de confiance, trop de proximité… Ou bien pas assez, pas assez d’implication, de motivation, d’attention, de compréhension, d’empathie, de réciproque, de réaction… Observez attentivement vos réactions (fascination, séduction, crispation, envie de sauver, incompréhension, colère anormale, peur…) Les « trop » et les « pas assez » dans les interactions, qui éloigne d’une forme de « normalité » dans les échanges en donnant l’impression de quelque chose qui sonne faux, ou qui n’est pas en place, peuvent être un indicateur de comportements toxiques ;
  • Travaillez sur vous… En fonction de votre histoire personnelle, de votre caractère éventuellement hyper sensible, et en particulier si enfant vous avez été en contact avec des personnalités toxiques (narcissique, paranoïaque, antisociale, border line…) dans votre entourage proche, vous pouvez avoir paradoxalement beaucoup d’intuition, mais avoir verrouillé l’accès à vos ressentis ou avoir tendance à ne pas écouter votre sixième sens. Le travail sur soi est aussi important pour éviter les projections de nos propres difficultés sur les autres, que nous pouvons parfois percevoir à tord comme toxique.

La capacité d’oser s’écouter et se faire confiance est particulièrement importante sur la question des relations et des ressentis. Cultivez comme un bien précieux la présence à vous-même, votre monde intérieur, vos besoins. Essayez de vérifier vos intuitions sur des comportements toxiques en recoupant le plus possible d’informations. Une chose est sûre en tout cas, si votre intuition vous indique que vous vivez des interactions néfastes pour vous, il est crucial de poser des limites claires, voire, si cela vous est possible, de vous éloigner, ou bien encore dans les cas les plus difficiles et si vous sentez que cela est nécessaire, et possible, de cesser toute interaction avec la ou les personnes concernées.

Isabelle Fontaine

*Les témoignages de cet article sont adaptés d’histoires recueillies en stage ou par des lecteurs. Certains prénoms et contextes ont été changés.

** Liv Maria, Julia Kerninon, Folio.

***Je résiste aux personnalités toxiques, Christophe André et Muzo, Points et Les nouvelles personnalités difficiles, Christophe André et François Lelord

STAGES INTUITION AVEC ISABELLE FONTAINE- PROGRAMME 2022-2023
-Stage week-end « Libérez la voix de votre intuition ». Pour déployer son intuition et éclairer des questions personnelles. Paris: 29-30 oct 23 / 4-5 mars 22/ 8-10 avr 23. Lyon : 10-11 déc 22.
-Retraite « Développer son intuition pour cheminer vers soi ». Pour explorer l’intuition en profondeur, vivre une reliance de groupe et contacter son essentiel. Brocéliande 1-5 mai 23, Ardèche : juil 23.
-Masterclass en ligne « Initiation à l’intuition et synchronicité ». Pour découvrir l’intuition et la synchronicité de manière ludique. 2 soirées live, 15 jours de pratique, 17 nov & 1er déc 22.

A propos de l'auteur

Histoire d'intuition - Isabelle Fontaine

Auteure, formatrice en développement personnel et thérapeute, Isabelle Fontaine a été journaliste en presse écrite pendant 20 ans spécialisée en bien-être et en santé naturelle. Elle a entre autre publié "Transformez votre vie avec les synchronicités" et "Libérez la Voix de Votre Intuition" (Eyrolles), "Mon Cahier de digital Detox" (Solar). Passionnée par le sixième sens, la synchronicité -le phénomène de coïncidences signifiantes-, la symbolique, la psychologie, les spiritualités, elle anime ce blog Histoire d’Intuition, donne des conférences, organise des stages et masterclass en ligne pour mieux se connecter à sa petite voix intérieure et la développer. Thérapeute, elle accompagne aussi à titre individuel des personnes sur un chemin de connaissance de soi et de transformation intérieure, notamment grâce aux outils de la psychogénéalogie et de la psychophanie.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

oeuvre Magritte pop-up newsletter

Allez à la rencontre de votre intuition

 

Découvrez chaque mois de nouveaux articles pour développer votre intuition.

Ainsi que les dates des stages et événements à venir, et sortie de livre.

Rejoignez dès maintenant mes 1 500 autres abonnés.

Merci pour votre inscription, on se retrouve très vite dans votre boîte mail.

%d blogueurs aiment cette page :