//
vous lisez...
Découvrir le sixième sens, développement personnel, Intelligences intuitives, L'intuition en pratique, Tous les articles

La sérendipité, l’art d’alchimiser le hasard

Version optimiste et pragmatique de la synchronicité de Carl Gustav Jung, la sérendipité désigne la capacité de créer quelque chose de positif à partir de circonstances hasardeuses. Inspirée par un conte persan, elle se décline dans l’univers des inventions et du développement personnel.

sérendipité, l'art de transformer le hasard en apportunité

La sérendipité, qui est l’art de faire des découvertes par hasard, désigne plus largement une attitude proactive, intuitive et positive face aux événement que nous ne maîtrisons pas. Illustration : Rebekka Dunlap

« La sérendipité, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin et tomber sur la fille du fermier » résume avec humour Pek van Andel, chercheur en médecine hollandais. Le sémillant scientifique, à qui l’on doit l’invention d’une cornée artificielle comme traitement de la cécité, est l’un des spécialistes du sujet auquel il a consacré  un des premiers livres en français*. Terme dérivé de l’anglais serendipity, le Petit Robert de la langue française 2020 en donne de son côté une définition plus académique : « capacité à faire par hasard, lors d’une recherche, une découverte inattendue et à en saisir la portée ».

Faire des découvertes de choses que l’on ne cherche pas

Pour saisir toutes les nuances de ce terme en vogue depuis quelques années dans les milieux scientifiques, entrepreneuriaux et de l’innovation, il faut se pencher du côté de l’Angleterre du 18e siècle. C’est à un certain Horace Walpole, comte d’Oxford, écrivain et collectionneur que l’on doit l’invention de ce terme. Celui-ci, suite à une série d’heureuses coïncidences, parvient à résoudre une énigme concernant des armoiries vénitiennes. Dans une lettre adressée à un ami l’ayant indirectement aidé dans cette entreprise en lui offrant un tableau, il mentionne la notion de serendpity, laquelle lui fut inspirée par la lecture des Trois Princes de Serendip. Dans ce conte persan dont Voltaire s’inspira pour Zadig, les personnages  font des « découvertes inattendues par sagacité accidentelle, de choses qu’ils ne cherchaient pas du tout ».
La notion reste en sommeil pendant un siècle, puis est repris par différents noms de la littérature et du monde scientifique aux Etats-Unis et en Europe… et finit par se tailler à postériori une belle popularité. Sérendipité est ainsi déclaré mot de l’année 2009 par le magazine Sciences Humaines ! Il est vrai que la notion est séduisante, car elle implique un certain état d’esprit, une attitude permettant de transformera un simple hasard en opportunité. Danièle Bourcier, directrice de recherche au CNRS et coauteur de Pek van Andel, explique que « le sérendipiteur sait à un moment donné tirer profit de circonstances imprévues ».

Transmuter un épreuve

Les exemples de trouvailles hasardeuses ayant marqué leur temps abondent (voir encadré plus bas), à l’image de Christophe Colomb qui partit pour chercher la Route des Indes et découvrit l’Amérique en 1492. Proche de la synchronicité de Carl Gustav Jung et des hasards signifiants (Syncronicités : ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition), la notion de sérendipité s’en distingue cependant par son côté pragmatique et optimiste. Nulle référence ici à la psychologie des profondeurs du psychiatre suisse, mais une approche complémentaire, concrète, permettant, par extension, dans tous les domaines de sa vie, de rebondir sur un événement imprévu de manière positive et agissante. Au-delà du « hasard créatif », qui nous amène au quotidien à faire d’heureuses découvertes, petites ou grandes, la sérendipité désigne aussi la capacité de transmutation d’une épreuve.

Ainsi, dans l’une des aventures des Trois Princes de Serendip, rapportée par Vincent Cueff ** et ici adaptée, voici comment un marchand, frappé par l’infortune, finit par retourner la situation à son avantage :

« Un jour, alors qu’ils avaient parcouru des terres et des terres, le trois princes entendirent le bruit d’une rivière. Ils s’approchèrent et virent un homme richement vêtu qui pleurait près de l’eau.
– Dans cette rivière repose maintenant tout mon avenir, leur raconta-t-il. J’ai voyagé à travers différents royaumes bâtissant ma fortune, puis je suis revenu près de la rivière qui berçait mon enfance pour me construire un palais sur ses berges. Et voilà qu’une crue jamais vue de mémoire d’homme est venue tout détruire. Les eaux dans leur furie ont emporté toutes mes richesses. Je n’ai plus rien, je suis ruiné ! »
-« Mon ami, vous avez reçu là une bénédiction », répondirent les princes au marchand éploré. Et d’ajouter : «  car si vous cherchez quelque chose de bon au cœur de votre infortune, vous y trouverez quelque chose de meilleur encore ».

« Si vous cherchez quelque chose de bon au cœur de votre infortune, vous y trouverez quelque chose de meilleur encore »


Sur ces propos mystérieux, les princes quittèrent le marchand, et reprirent leur route. De retour sur les lieux plusieurs saisons plus tard, les trois princes retrouvèrent le marchand.
-« Après votre départ, j’ai réfléchi à vos paroles étranges. Je me suis souvenu que lorsque j’étais enfant, je m’asseyais près de la rivière, je lui confiais mes souhaits et elle me répondait. Je m’accroupis donc près de la berge, et j’entendis une voix dans mon cœur qui me souffla de regarder plus haut vers la falaise pour m’y installer. J’envoyais alors mes serviteurs creuser la colline afin d’y construire une modeste maison avec le peu qu’il me restait. Ils remuèrent la terre et je les vis revenir les mains remplies de pierres précieuses ! La colline en regorgeait et je devins alors bien plus riche qu’avant ! »

Créer avec le hasard et non pas le subir

A l’image de ce marchand, nous sommes tous capables de faire preuve de sérendipité dans nos vies et de transformer un hasard en opportunité, que ce dernier soit heureux, anodin ou plus difficile. L’idée est alors de créer avec le hasard, et non pas le subir. Sur ce chemin, trois qualités sont particulièrement utiles :

L’optimisme : pour faire de belles découvertes… il faut être persuadé qu’on va en faire ! Une étude du Dr Richard Wiseman a montré que les plus chanceux sont ceux qui s’attendent à vivre des choses bien. Ils ont une vision positive du monde et croient en leur chance. Cette capacité bien connue de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein est résumée par Winston Churchill « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. »

L’ouverture d’esprit et le lâcher prise: la tolérance à l’incertitude suppose d’accepter les ambiguïtés, la complexité, les contradictions et la confusion lorsqu’elles se présentent. Cela suppose de parvenir à sortir du cadre et se laisser entraîner hors de notre zone de confort, là où justement nous ne maîtrisons plus rien. Cela demande observation, capacité d’étonnement mais aussi de lâcher prise et courage. « Ne laisse pas la prudence du monde murmurer à tes oreilles, car voici venu l’heure de l’inattendu » disait le sage indien Sri Aurobindo.

L’intuition et le discernement : c’est en écoutant la voix de son cœur que le marchand parvient de retourner la situation à son avantage. « Suivez votre cœur et votre intuition, l’un et l’autre savent ce que vous voulez devenir » disait de son côté Steve Jobs, le fondateur d’Apple. Osez donc suivre vos élans intérieurs, même si vous êtes incapables de les expliquer rationnellement, ils pourraient bien vous amener à une solution ! Et n’oubliez pas de garder le cap de votre sagacité intérieure. En effet, au croisement de la raison et de l’intuition se trouve le discernement, laquelle est, selon le dictionnaire, cette « disposition de l’esprit à juger clairement et sainement les choses ».

Isabelle Fontaine

Isabelle Fontaine est l’auteure de livres sur l’intuition Libérez la Voix de votre Intuition, ed. Eyrolles, réédition de Développez votre intuition pour prendre de meilleures décisions, ed. leducs.

*C’est quoi la sérendipité ? Danièle Bourcier et Pek van Andel, le Courrier du livre, 2017.
** Vincent Cueff est l’auteur de « Sérendipité », aux éditions Jouvence.

Des découvertes au petit bonheur la chance
Pour le biologiste Francis Crick, « La seule source des véritables innovations est le hasard ». Donnée clé des découvertes et inventions, il permet ainsi de :
-Trouver quelque chose alors qu’on ne cherchait rien
C’est le cas de Georges de Mestral avec le velcro. L’ingénieur suisse en eut l’idée en 1941, au retour d’une balade avec son chien, en observant la manière dont les petites boules de fleurs de gratterons s’accrochaient à son pelage et à son pantalon.
-Trouver quelque chose que l’on cherchait, mais par un moyen imprévu
C’est le cas de Charles Goodyear, qui découvrit en 1839 le procédé de la vulcanisation (moyen d’améliorer la résistance et l’élasticité du plastique) en faisant tomber malencontreusement un morceau de caoutchouc enduit de souffre dans une poêle.
-Trouver autre chose que ce que l’on cherchait
C’est le cas de d’Alexander Fleming en 1928. Le biologiste écossais oublia une boîte de culture de staphylocoques dans son laboratoire et partit en vacances. À son retour, un champignon avait envahi la culture et détruit les bactéries… Il venait de trouver l’antibiotique !

Stage "Libérez la Voix de votre Intuition" 
Deux jours pour se reconnecter à sa petite voix, se découvrir et s’étonner. 
9-10 décembre 2020
Prix : 210 euros 
Montreuil, métro ligne 9 
Animé par I. Fontaine, auteur de "Libérez la Voix de Votre Intuition", Eyrolles.

À propos de Histoire d'Intuition - Isabelle Fontaine

Journaliste pendant 20 ans spécialisée en bien-être et santé naturelle, auteure de livres en développement personnel, j'ai publié aux éditions Eyrolles Libérez la Voix de Votre Intuition. Passionnée par le sixième sens, j'anime ce blog Histoire d’Intuition, donne des conférences et organise des stages pour mieux se connecter à sa petite voix intérieure et la développer. J'accompagne aussi à titre individuel des personnes sur un chemin de connaissance de soi et de transformation intérieure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nouveau ! Stage intuition 9-10 décembre 2020

Recevez par mail les nouveaux articles

Mon livre – Cliquez pour lire un extrait

Articles les plus lus

Synchronicités : ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition
Des heures miroir à 2020, année miroir!
L’intuition d’être observé : une perception « paranormale »  ?
"C'est parce que l'intuition est mystérieuse qu'il faut l'écouter" Victor Hugo
Test : Quel est votre profil intuitif ?
Intelligence émotionnelle, intelligence intuitive : la fin de l’hégémonie du QI
Le mystérieux sixième sens de la Dame à la Licorne
L’intuition, la personnalité intuitive et le MBTI selon Jung

Sur Instagram

Tous les articles d’Histoire d’intuition classés par mois

%d blogueurs aiment cette page :