L’intuition d’être observé à son insu est une expérience vécue par nombre d’entre nous. Aussi appelée « scopaesthesia », elle est dénigrée par la science, qui considère comme « paranormale », voire inexistante. Etudiée par le biologiste Rupert Sheldrake, il considère au contraire qu’elle est tout ce qu’il y a de plus commun.

sensation d'être vu, intuition, livre, dare-viewing, isabelle fontaine, rupert sheldrake
70 à 97% de la population aurait au moins une fois expérimenté l’intuition d’être observé, selon des données d’études relatées par le biologiqte Rupert Sheldrake.

A vous aussi, cela vous est-il peut-être déjà arrivé… Vous marchiez tranquillement dans la rue,  pressé de rejoindre votre lieu de rendez-vous ; ou alors vous étiez affairé au rayon d’un supermarché; à moins que vous ne preniez le café  avec vos collègues, pris dans une conversation à bâtons rompus. Et vous avez tout d’un coup ressenti l’envie irrépressible de vous tourner dans une direction précise. D’une manière plus ou moins confuse  vous avez eu l’intuition que vous étiez observé, « à votre insu », avec une intensité particulière, inhabituelle. Vous retournant alors instinctivement, en proie à un malaise diffus, vous avez furtivement croisé le regard d’une personne connue ou inconnue, probablement gênée d’avoir ainsi été « démasquée ». Ou bien alors, scénario inverse, c’était vous, l’observateur-espion. Adolescent, vous êtes-vous peut-être amusé, afin de mettre vos « pouvoirs » à l’épreuve, à fixer la nuque de quelqu’un afin de vérifier si cela avait un impact. Et de constater que oui, cela marche. Ou bien avez-vous été séduit par une personne au point de la ‘dévorer des yeux’, ne souhaitant qu’une chose : qu’il/elle vous remarque enfin… Ce qui fut fait. Ou bien encore avez-vous ‘foudroyé du regard’ un ennemi au point de lui faire faire volte face, et qu’alors il puisse lire droit dans vos yeux, toute votre rage…

Une perception dénigrée par la science

Et bien sachez que si cela vous est arrivé, cela n’a rien d’étonnant. Car si l’on en croit des études menées en Europe et aux Etats-Unis, la capacité de sentir que l’on est regardé concernerait de 70 à 97% de la population des adultes et des enfants. Perception intuitive aussi appelée « scopaesthesia » dénigrée par la science actuelle, reléguée au domaine de la parapsychologie, elle serait donc tout ce qu’il y a de plus normale, au vu de son étonnante banalité. C’est du moins ce que soutient Rupert Sheldrake, figure de la science contemporaine, pionnier de la découverte du processus de vieillissement cellulaire, biologiste associé à l’université de Cambridge et auteur aussi prolifique que controversé. Sheldrake a ainsi cherché dans la littérature scientifique des informations sur dare-viewing, terme anglais pour désigner la perception d’être regardé. Le chercheur a également mené des enquêtes ainsi que des expériences sur le sujet. Et ce qu’il avance a de quoi intriguer.

Figure de la science contemporaine, le biologiste Rupert Sheldrake a publié fin 2013 chez Albin Michel le livre "Réenchanter la science" dans le quel il remet en cause les dogmes matérialistes de la science. Il évoque la question du dare-viewing ou intuition d'être regardé dans la chapitre "La conscience se limite-elle à l'activité cérébrale?". isabelle Fontaine
Dans « Réenchanter la science »,  Rupert Sheldrake évoque le dare-viewing, ou intuition d’être observé, dans le chapitre « La conscience se limite-elle à l’activité cérébrale? »

Chez les animaux aussi

Le chercheur relate que le dare-viewing se manifeste souvent lieu au milieu d’une foule, en particulier quand la personne se sent vulnérable, et qu’elle est généralement liée à un sentiment (attirance sexuelle, colère, affection, peur, sensation de danger etc.). Sheldrake rapporte que dans la police, les personnes chargées de filer un suspect ont très souvent la mauvaise surprise d’être démasquées, alors même qu’elles étaient à l’abri d’une planque à priori invisible. Plus fort encore : le chercheur a réuni des témoignages de paparazzi, qui, munis d’objectifs à grande distance (capacité à 1 km) constatent que, fixées par l’appareil, leurs proies regardent instinctivement dans leur direction. Sheldrake avance même que cette perception existe chez les animaux. Il a ainsi recueilli le témoignage d’un chasseur de daim anglais qui relate que l’animal sent à distance son intention de le tuer lorsqu’il le tient en joue dans son viseur de manière totalement silencieuse, et qu’alors, à une seconde prêt, l’animal peut prendre la fuite. Des propriétaires d’animaux domestiques auraient également expérimenté  le fait de pouvoir réveiller leur compagnon rien qu’en le regardant fixement.

Une intention transmise via des champs morphogénétiques

Mais ce n’est pas tout. Le chercheur affirme que le dare-viewing est aussi à l’œuvre par écran interposé, à travers une caméra de télésurveillance par exemple. Sheldrake a lui-même mené une série d’expériences en ce sens, lesquelles, il faut le signaler, ont été décriées pour leur manque de rigueur. Car en effet, le sujet dérange. Pour nombre de chercheurs pétris de matérialisme, le principe d’une attention à distance est tout simplement impossible, « l’esprit » étant par définition et par essence confiné au cerveau. Sheldrake avance pour sa part que l’intention véhiculée par le regard est transmise via des « champs morphogénétiques » (ou « morphiques »), sortes de « réseaux informationnels » immatériels permettant une communication instantanée. Sa théorie, devenue célèbre, fascine ou rebute -c’est selon-, mais elle a le mérite de secouer un milieu de la recherche souvent sclérosé. Soupçonnée, voire parfois niée, la perception intuitive d’être observé est pourtant une donnée empirique. Présente également dans la littérature, il n’est pas rare de la rencontrer sous la plume de grands auteurs. Ainsi, en 1884, Conan Doyle évoque : « Un matin au petit déjeuner, j’ai soudain ressenti ce vague sentiment de malaise qui envahit les gens lorsqu’ils sont observés de près et, levant rapidement les yeux, je rencontrai soudain son regard posé sur moi avec une intensité quasi féroce, bien que son expression s’adoucit instantanément lorsqu’il fit quelque remarque banale sur la météo ». En tout cas, la prochaine fois que vous vous retournerez sur un ‘regard espion’, ne considérez pas à priori que c’est là le pur fruit du hasard…

Isabelle Fontaine

stage et formation intuition isabelle fontaine

VENEZ DEVELOPPER VOTRE INTUITION ET APPRIVOISER LA SYNCHRONICITE !
Masterclass en ligne « Initiation intuition et synchronicité » : atelier de 4 h00, convivialité, approche théorique, programme d’entrainement.
– Stage « Libérez la voix de votre intuition » : en week-end à Montreuil, pour expérimenter l’intuition et répondre à des questions personnelles.
– Séminaire « Développer son intuition pour cheminer vers soi » : séjour à Brocéliande ou en Ardèche pour vivre une profonde connexion à son intuition.