Victor Hugo tenait l’intuition en très haute estime. Située à la fois « dans l’homme et dans le mystère », elle revêt à ses yeux une dimension humaine et mystique. Extraits de ses Proses philosophiques, qui figurent parmi les textes les plus poétiques et inspirants écrits sur l’intuition.

Dans ses Proses philosophiques, Victor Hugo éclaire la dimension subtile et spirituelle de l’intuition, celle qui nous relie à la conscience, au plus grand que soi, au mystère et à la sagesse.

Poète, romancier, auteur, dramaturge, journaliste, ardent défenseur de la liberté d’expression, engagé contre l’injustice sociale et la pauvreté, Victor Hugo (1802-1885) était tout en contraste. A la fois Grand Homme immortalisé de son vivant, figure républicaine emblématique qui bénéficia de funérailles nationales, et héros romantique et solitaire exilé à Guernesey, Hugo entretenait un rapport étroit avec le sacré et le mystère.

Je vais fermer l’oeil terrestre, mais l’oeil spirituel restera ouvert

Anticlérical, tout en ayant un lien passionné avec Dieu, il spécifie dans une lettre testamentaire, quatre ans avant sa mort : « Je vais fermer l’oeil terrestre; mais l’oeil spirituel restera ouvert, plus grand que jamais. Je repousse l’oraison de toutes les églises. Je demande une prière à toutes les âmes. »* Il pratique pendant des années le spiritisme, entretenant avec les esprits, dont ceux de sa fille chérie disparue Léopoldine, ou encore Jésus lui même ou bien des figures abstraites et éternelles comme La Mort ou La Justice, d’étranges séances de communication lors de ses fameux tours de tables tournantes, auxquels des proches participent. Cette face ésotérique de l’écrivain dérange, mais l’homme, dont l’envergure humaine et sensible fait de son vivant l’unanimité, n’en a cure. Son statut est tel qu’Hugo semble évoluer au dessus de toutes les contingences.
C’est dans ses Proses Philosophiques, écrites entre 1860 et 1865, alors qu’il atteint l’âge de la maturité de la soixantaine, qu’Hugo s’intéresse à l’intuition, de manière intense et profonde. Son approche éclaire la dimension subtile et spirituelle de l’intuition, celle qui nous relie à la conscience, au plus grand que soi, au mystère et à la sagesse… « En nous penchant sur ce puits, notre esprit, nous y apercevons à une distance d’abîme, dans un cercle étroit, le monde immense. Le monde ainsi vu est surnaturel en même temps qu’humain, vrai en même temps que divin. Notre conscience semble apostée dans cette obscurité pour donner l’explication. C’est là ce qu’on nomme l’intuition. » écrit-il dans Préface de mes oeuvres et post-scriptum de ma vie**

« C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire ; c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter ; c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse. »
Victor Hugo

Des porches mystérieux ouverts sur l’infini

« Vous êtes-vous parfois replié en vous-même, plongeant vos yeux dans votre propre mystère, songeant et sondant ? Qu’avez-vous vu ? Une immensité. Une immensité, noire pour quelques-uns, sereine pour quelques autres, trouble pour la plupart. Presque tous les penseurs qui se recueillent et méditent aperçoivent en eux-mêmes -c’est-à-dire dans l’univers, l’homme étant un microcosme- une sorte de vide d’abord terrible, toutes les hypothèses des philosophies et des religions superposées comme des voûtes d’ombre, la causalité, la substance, l’essence, le dôme informe de l’abstraction, des porches mystérieux ouverts sur l’infini, au fond, une lueur. Peu à peu des linéaments se dessinent dans cette brume, des promontoires apparaissent dans cet océan, des fixités se dressent dans ces profondeurs ; une sorte d’affirmation se dégage lentement de ce gouffre et de ce vertige. Ce phénomène de vision intérieure est l’intuition. »**
Pour le philosophe, l’intuition est ainsi au confluent de toutes les traditions spirituelles, religieuses, philosophiques réunies, elle est ce dénominateur commun du mystère, de la « causalité » et de la non causalité, de l’explicable et de l’inexplicable. Pour Hugo, l’intuition aide à « comprendre l’incompréhensible ».

L’intuition est la vigie sur la cîme sombre

L’intuition a ainsi aux yeux du philosophe cette dimension de « clarté sous terraine » qui s’oppose à l’ombre tout en l’embrassant pleinement. Alors que « le raisonnement vulgaire rampe sur les surfaces ; l’intuition explore et scrute le dessous. » nous dit Hugo.
« L’intuition est à la raison ce que la conscience est à la vertu : le guide voilé, l’éclaireur souterrain, l’avertisseur inconnu, mais renseigné, la vigie sur la cime sombre. Là où le raisonnement s’arrête, l’intuition continue. L’escarpement des conjectures ne l’intimide pas. Elle a de la certitude en elle comme l’oiseau. L’intuition ouvre ses ailes et s’envole et plane majestueusement au-dessus de ce précipice, le possible. Elle est à l’aise dans l’insondable ; elle y va et vient ; elle s’y dilate ; elle y vit. Son appareil respiratoire est propre à l’infini. Par moments, elle s’abat sur quelque grand sommet, s’arrête et contemple. Elle voit le dedans. »**
Cette intuition est surtout pour Hugo par essence « sur-humaine » pour lui car nous mettant au contact de l’inexplicable et de l’indicible, d’un infini divin. Elle n’est ni plus ni moins pour le penseur que « le prolongement de Dieu ». « L’intuition, comme la conscience, est faite de clarté directe ; elle vient de plus loin que l’homme ; elle va au delà de l’homme ; elle est dans l’homme et dans le mystère ; ce qu’elle a d’indéfini finit toujours par arriver. Le prolongement de l’intuition, c’est Dieu. Et c’est parce qu’elle est surhumaine qu’il faut la croire ; c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter ; c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse. »

*Extrait de La Dernière Lettre, Anthologie des derniers mots des grands hommes, éd. Seuil.
**Proses philosophiques, Victor Hugo

Isabelle Fontaine

stage et formation intuition isabelle fontaine

VENEZ DEVELOPPER VOTRE INTUITION ET APPRIVOISER LA SYNCHRONICITE !
Masterclass en ligne « Initiation intuition et synchronicité » : atelier de 4 h00, convivialité, approche théorique, programme d’entrainement.
– Stage « Libérez la voix de votre intuition » : en week-end à Montreuil, pour expérimenter l’intuition et répondre à des questions personnelles.
– Séminaire « Développer son intuition pour cheminer vers soi » : séjour à Brocéliande ou en Ardèche pour vivre une profonde connexion à son intuition.