Merci à Ouest France pour cette interview sur l’intuition parue dans une édition magazine du dimanche ! Joie de voir que ce sujet de développement personnel prend peu à peu du souffle et que des titres à priori « traditionnels » osent en parler ouvertement.

« L’intuition se nourrit des ressources de notre inconscient, véritable océan d’informations ». Interview d’Isabelle Fontaine sur l’intuition, Ouest France, 29 septembre 2019.

OUEST FRANCE / SEPTEMBRE 2019

Pressentiment, impression, coïncidences, rêve prémonitoire : l’intuition se manifeste sous diverses formes. Quelques pistes pour mieux l’écouter, l’interpréter et la développer… Rencontre avec Isabelle Fontaine, journaliste spécialisée en bien-être et santé naturelle, fondatrice du blog Histoire d’intuition.

« Votre définition de l’intuition ?

C’est la capacité à capter une information sans passer par le raisonnement, la logique. L’intuition est l’intermédiaire entre notre vie intérieure et extérieure. Elle se nourrit des ressources de l’inconscient, véritable océan d’informations. C’est une faculté à la portée de tous. Chacun possède ce sixième sens qui n’est pas un don particulier.

Comment se manifeste-t-elle ?

Elle se perçoit dans tous les domaines de la vie : par impression, impulsion, message clair, transmission de pensée et illumination. Par exemple : le mathématicien Archimède, qui, plongé dans son bain, observe l’eau déborder de la baignoire et en déduit le principe de la poussée portant son nom. Il y a aussi des sensations corporelles intuitives comme des malaises, des inquiétudes, un nœud au ventre en entrant dans certains lieux ou lors d’une première rencontre.

Comment y être attentif ?

En écoutant sa petite voix intérieure très subtile. Nous ne savons pas toujours l’entendre et interpréter ses messages. Si nous la faisons taire, elle revient. La refouler ou l’ignorer est une perte de temps. L’intuition peut être déstabilisante quand elle émet des idées opposées à ce que nous voulons consciemment. Elle nous amène à réfléchir sur notre vie et à prendre des décisions parfois difficiles. Il faut veiller à ne pas confondre une intuition authentique avec un désir, une projection ou une angoisse. Dans le doute, on se laisse un peu de temps pour vérifier son impression. S’autoriser à se tromper est essentiel.

Quels bienfaits en attendre ?

C’est une amie qui nous veut du bien. Elle apporte de l’harmonie, facilite la vie. Elle permet de mieux se connaître. L’intuition favorise les relations plus claires, une meilleure réceptivité aux besoins des autres et aux siens. Elle stimule la créativité. Dans les dilemmes, situations inconnues, urgentes ou dangereuses, elle excelle à fournir « la » bonne solution.

De quelle manière la « booster » ?

Elle se cultive, se travaille, s’aiguise au quotidien. Il n’existe pas une manière unique de la développer, chacun ayant une sensibilité et des besoins différents. Il faut lâcher prise, se faire confiance, être réceptif à ses émotions. Accepter une part de mystère, prêter attention aux symboles, aux rêves, aux coïncidences positives et négatives. Les activités artistiques, sportives peuvent y aider. Pratiquer la méditation, le yoga ou le taï-chi, marcher, contempler la nature, bricoler, jardiner aussi. Et inviter le silence dans notre vie. »

Propos recueillis par Fabienne Marais

Article à retrouver en ligne sur le site de Ouest France : https://www.ouest-france.fr/sante/bien-etre/entretien-l-intuition-une-amie-qui-nous-veut-du-bien-6541528