Les méditations… Voies royales de l’intuition

Les méditations… Voies royales de l’intuition

Par son action de recentrage et d’apaisement de l’esprit, la méditation est un moyen majeur de se connecter à son intuition. De la pratique zen à différentes approches sensorielles ou en mouvement, il existe plusieurs voies pour « faire le vide » et entrer au contact de soi.

intuition méditation
Le lien intuition et méditation est évident dans les traditions spirituelles orientales. Par la pratique assidue de la méditation, l’ont affine sa vision intérieure et l’on peut atteindre la prajna, la sagesse intuitive dans le bouddhisme.

Tellement en vogue depuis une bonne dizaine d’années qu’elle en est presque devenue incontournable… Selon un récent sondage mené par l’application de méditation Petit Bambou 85%, des Français[1] auraient déjà essayé la méditation ! Un chiffre renversant, témoignant à lui seul de l’incroyable percée d’une pratique rebaptisée Mindfulness ou Pleine conscience. Il faut dire que depuis plusieurs années, nombre d’études mettent en avant ses mérites sur la santé, à la fois physique et psychologique : diminution de l’hypertension, du stress, des variations d’humeur et amélioration les états de déprime légers. La méditation rendrait plus alerte, plus présent à soi-même et au monde, plus attentif aux vraies priorités dans un monde où tout file à a la vitesse de l’éclair… Et également plus disponible à son intuition.

Reprendre le contrôle d’un esprit dispersé

Il existe en effet un lien étroit entre l’esprit calmé, recentré, apaisé et nos capacités intuitives et sensitives, si bien que l’on peut dire que la méditation est la « voie royale » de l’intuition. Un lien qui est d’ailleurs une évidence pour les traditions spirituelles orientales dont la méditation constitue une pratique centrale. Pour les Bouddhistes, un travail assidu méditatif permet d’atteindre la sagesse intuitive –appelée prajna-. Elle est aussi l’une des voies pour atteindre l’état « d’Eveil », et connaître des expériences transcendantales rapportées par certains méditants. Au-delà de ces états spirituels, la méditation est avant tout une invitation, dans nos quotidiens survoltés, à reprendre le contrôle sur son esprit dispersé, pour paradoxalement, mieux le libérer. Et ainsi le rendre plus disponible à notre intuition, qui elle, ne peut s’exprimer que dans le calme et l’assise intérieure.

« Pour s’ouvrir à son intuition, Le premier travail consiste à faire le vide. Faire rentrer du silence dans sa tête. La méditation est un bon moyen. Nous avons la tête encombrée d’habitudes, de choses qui nous formatent, nous font peur. Nous croyons être libres d’être nous-mêmes, mais nous sommes pour beaucoup dirigés par des préjugés qui eux viennent de l’extérieur », explique Jean Laroquette, pionnier de la cité utopique d’Auroville, en Inde[2]. Ce pratiquant et chercheur spirituel ne pratique pourtant plus depuis longtemps la méditation zen classique, assis, en position du lotus : « Je peux entrer en état méditatif dans la rue, dans le métro, au restaurant. Au-delà de la pratique pure, la méditation est une façon d’être au monde, ouvert, centré, disponible, l’esprit détaché, connecté à l’instant présent », indique-t-il.

Des voies pour méditer

La méditation prend ainsi de multiples visages :

-Méditation zen assise. C’est la voie classique. On s’assoit, jambes en tailleur ou sur une chaise, dos droit mais pas rigide. On peut fermer les yeux ou les garder légèrement ouverts en fixant un point à un mètre au sol devant soi. On se fixe une durée (10 mn, 20 mn, 40 mn…) et on la respecte. On fixe son attention sur sa respiration. La principale difficulté consiste dans les multiples pensées parasite qui assaillent l’esprit : « Il faut que je fasse ci, ou ça, que j’appelle untel, j’ai oublié de payer la facture etc.. » On les observe sans s’y accrocher, on ne les laisse pas faire le petit train. L’on revient alors à l’instant présent, à soi-même.

-Meditations assises « augmentées ». Moins austères que le zen, ces méditations gardent le principe de rester assis, se pratiquent partout où c’est possible (jardin public, transports en commun, coin de bureau etc.) en s’appuyant sur des supports comme des visualisations (s’imaginer être un arbre avec des racines et un feuillage immense, un rocher que viennent lécher les vagues, une bulle remplie d’une lumière blanche, être un nuage baignant le sommet d’une montagne etc.), de la musique (traditionnelle orientale, bols tibétains…), ou écouter les sons environnants (on essaye d’attraper dans le détail les sons proches, lointains, intérieurs, on essaye de les redécouvrir comme si nos oreilles étaient toutes neuves…).

-Marche méditative. Cette pratique convient à ceux qui ne tiennent pas en place, et ont besoin de bouger. Il s’agit de marcher de manière consciente, en restant concentré sur ses mouvements, le contact de ses pieds au sol, de l’air, du soleil, du vent sur la peau, des odeurs environnantes, de sa respiration, des sons qui se manifestent le long de sa marche etc.

Quel que soit la forme choisie, la méditation laisse dans un état de vigilance à ce qui entoure, et de distanciation apaisante. Dans cet état particulier, où les sens sont aiguisés, tout semble différent, nouveau, en même temps qu’habituel. Cet état de calme intérieur et de réceptivité, par nature intuitif, favorise l’émergence d’idées ou de pensées lumineuses… Au-delà de l’effet immédiat induit par la méditation, la régularité de la pratique est importante, car c’est elle qui entraîne, petit à petit, un changement profond des habitudes et des goûts, et entraîne, naturellement, ce « goût de soi », c’est-à-dire d’être calme, posé au contact de son espace intérieur, qui est l’espace même de son intuition.

Isabelle Fontaine

Article publié le 10 Sept 2014 revu et corrigé le 21 mars 2022

– Infos sur www.meditationsfrance.org
– Méditer Jour après Jour, Christophe André, éditions L’Iconoclaste
-Apprendre à méditer, Bob Stahl et Elisha Goldstein, éditions Les Arènes
-Pour les enfants : Calme et attentif comme une grenouille, Eline Snel, éditions Les Arènes
-Appli Petit Bambou


[1] https://www.ladepeche.fr/2020/10/23/avec-la-crise-les-europeens-se-sont-mis-a-la-meditation-pour-chasser-le-stress-9158942.php#:~:text=Sans%20surprise%2C%2080%25%20des%20sond%C3%A9s,premi%C3%A8re%20fois%20pendant%20le%20confinement.

[2] Interview de Jean Laroquette extraite du livre « Développer votre intuition pour prendre de meilleures décisions », Isabelle Fontaine, Leducs.

Venez me rejoindre pour un week-end de jeux, d’expériences et d’échanges pour vous reconnecter à votre petite voix, vous découvrir et vous étonner!

stage et formation intuition isabelle fontaine

DEVELOPPER SA SENSIBILITE INTUITIVE, DECRYPTER LA SYNCHRONICITE… MES PROGRAMMES 2022 :
-Retraite“Développer son intuition pour cheminer vers soi”, Brocéliande (25-29 avr), Ardèche (17- 23 juil)
-Stage week-end “Libérez la voix de votre intuition”: Montreuil (93), métro L9, 26-27 mars ou 7-8 mai
-Masterclass en ligne “Initiation à l’intuition et synchronicité” : lives en soirée zoom, programme d’entrainement intuitif et synchronistique, 2 sessions au choix 31 mars & 14 avril ou 12 & 26 mai

1 commentaire

  1. Blasco

    Bonjour Isabelle,
    Bravo pour vos blogs et sites.
    Avez vous déjà essayé l’app Petit BamBou pour accompagner vos méditations ? J’adorerais avoir votre avis.
    Benjamin cofondateur

    Réponse

Trackbacks / Pingbacks

  1. Je médite, donc j'intuite | Histoire d'I... - […] Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter…
  2. Je médite, donc j'intuite | Accompagner ... - […] Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter…
  3. L’intuition, un jeu d’enfant | Histoire d'Intuition - […] Certaines pratiques de « Pleine conscience » ou Mindfulness, comme la méditation (voir article sur ce blog Je médite, donc j’intuite) sont…
  4. Je médite, donc j'intuite | Moment pr&ea... - […] Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter…
  5. Je médite, donc j'intuite | Voyance plan... - […] Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter…
  6. Un an d’aventures intuitives… merci ! | Histoire d'Intuition - […] intuitive et le MBTI selon Jung 6- Intuition en entreprise : une révolution en marche 7- Je médite donc…
  7. Je médite, donc j'intuite | Moment pr&ea... - […] Par son action de recentrage intérieur et d’apaisement de l’esprit, la pratique méditative est une invitation à se connecter…
  8. l’intuition | Caro ti voglio bene - […] La méditation. Prendre du temps pour se reconnecter à soi, se concentrer, permet de se mettre dans cette dynamique…
  9. Retrouvez votre intuition d’enfant | Histoire d'Intuition - […] sans jugement. Certaines pratiques de « Pleine conscience » ou Mindfulness, comme la méditation (voir article Je médite, donc…
  10. L’intuition expliquée à mon fils - Histoire d'Intuition - […] jugement. Certaines pratiques de « Pleine conscience » ou Mindfulness, comme la méditation (voir article Je médite, donc j’intuite) sont une…

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter Histoire d'Intuition

Mon nouveau livre sur les synchronicités

livre synchronicité isabelle fontaine

Stages, séminaires, masterclass... venez vivre l'intuition!

Stage du 25 au 29 avril 2022 à Brocéliande

Restons connecté

oeuvre Magritte pop-up newsletter

Allez à la rencontre de votre intuition

 

Découvrez chaque mois de nouveaux articles pour développer votre intuition.

Ainsi que les dates des stages et événements à venir, et sortie de livre.

Rejoignez dès maintenant mes 1 500 autres abonnés.

Merci pour votre inscription, on se retrouve très vite dans votre boîte mail.

%d blogueurs aiment cette page :