//
vous lisez...
Intelligences intuitives, L'intuition en pratique, Tous les articles

L’intuition expliquée à mon fils

Le sixième sens est rarement abordé avec nos enfants, qui sont pourtant naturellement de grands intuitifs… Voilà pourtant une occasion de les éveiller à leur intériorité et à l’importance de se faire confiance. Quelques pistes pour savoir comment leur en parler, et surtout, comment préserver chez eux ce précieux capital sensitif.

l'enfant au coquillage, Edouard Boubat
Parler d’intuition à un enfant, c’est l’éveiller à la question de son intériorité, l’importance d’être à l’écoute de lui-même, de ses besoins. Photo Edouard Boubat, L’Enfant au coquillage.

Particulièrement sensibles et réceptifs, les enfants sont naturellement de grands intuitifs. Incapable de penser, de rationaliser et de mentaliser, le tout petit vit ainsi dans l’expérience immédiate du ressenti, relié à ses parents et au monde par ses émotions, sorte de fil d’Ariane qui l’informe sur son environnement. Ainsi, il « sait intuitivement » l’état émotionnel et psychologique de son entourage, sans même qu’il y ait besoin d’une verbalisation. Le bébé va absorber littéralement l’état sensitif de ses proches pour le faire sien. Son monde de perception est extrêmement développé : c’est grâce à lui qu’il apprend, qu’il communique, qu’il grandit… Bref, qu’il devient ‘intelligent’. Cet état est même considéré par certains psys comme un état intuitif total, un état « télépathe », qui connaît son apogée durant la période de la grossesse ou l’enfant in utéro est branché à sa mère et à ses ressentis sans aucun filtre et vit, expérimente, ressent tout ce qu’elle vit sans faire de distinction entre lui et l’autre. Françoise Dolto la première et dans son sillage d’autres thérapeutes ont identifié ces capacités de communication non conscientes.

Enfant hyper sensitif

Alors que l’enfant ne possède pas encore le langage, et qu’il ne peut « mentaliser », son cerveau n’étant pas encore suffisamment développé, et notamment la partie limbique responsable de la gestion des émotions, le corps est le seul mode d’expression du bébé, forme de communication intuitive, ne transitant pas par le mental. C’est pour cela que les thérapeutes sont attentifs aux manifestations corporelles des touts petits afin de pouvoir identifier l’éventuelle dimension émotionnelle se cachant derrière le symptôme, quel message, quelle souffrance. Certains parviennent même à « capter » intuitivement des informations cachées dans le cercle familial, car honteuses. Bien des soignants en psychogénéalogie (ou psychanalyse transgénérationnelle) le savent, tout en étant incapables de l’expliquer : dans les familles, tout se sait, même lorsque cela n’a jamais été dit, les dessins ou jeux spontanés des enfants pouvant révéler des non dits ou des secrets familiaux (Voir article « Secrets de Famille quand le corps sait l’indicible »)

Messages contradictoires du monde adulte anti-intuitifs

Quand l’enfant grandit, il continue à être connecté, relié, à son environnement  grâce à ses capteurs intuitifs. Il « sait » spontanément certaines choses, sans savoir comment il les sait. Malheureusement, ceux-ci sont souvent brouillés par l’approche contradictoire et rationnelle du monde des adultes. « Un enfant qui sent que sa mère est triste et qui lui répond qu’elle va très bien, alors que c’est faux, va vivre un conflit intérieur. Il va alors considérer son intuition comme fausse, puisqu’elle contredit son parent pour qui il a amour, admiration et respect », explique le thérapeute suisse Darpan. Des parents peuvent aussi, souvent par peu de l’avenir, détourner l’enfant de ses penchants personnels, et lui apprendre à se méfier de ses émotions et de ses ressentis, perçues comme dangereuses. Le petit est alors détourné de sa propre vérité et sagesse intérieures. Il apprend, à ses dépens, qu’il ne peut se fier à son intuition.

En grandissant, l’enfant intègre progressivement le fait que l’intuition n’est pas la norme et qu’il vaut mieux la mettre de côté. Les adultes, gênés face à ces perceptions qu’ils n’expliquent pas et qui leur font souvent peur, ont tendance à les censurer… Et à 7 ans, voilà l’enfant définitivement doté de « raison » ! Et bien c’est justement l’âge auquel on peut commencer à lui parler d’intuition, ou même avant bien sûr, si le sujet se présente, ou lorsque l’enfant est très sensible .

Ecouter la voix du coeur

A l’âge adulte, il convient de se « rééduquer » et apprendre longuement, patiemment à refaire confiance à son intuition qui afin qu’elle puisse de nouveau s’exprimer. Cela passe d’abord par mettre son mental de côté, en acceptant de ne pas tout expliquer et contrôler, et en lâchant prise, comme les enfants le font naturellement, sur certaines situations et attentes. On peut pour cela faire redescendre sa conscience et son centre de décision dans l’espace du cœur. Lorsque Françoise Dolto échangeait avec des enfants, elle les incitait toujours à « écouter la voix de leur cœur », et sentir ce qui était juste et résonnait dans cet espace… C’est là la simplicité de l’intuition parfois, un vrai « jeu d’enfant », qui demande de lâcher prise avec le mental, et de se connecter avec ses ressentis sans jugement. Certaines pratiques de « Pleine conscience » ou Mindfulness, comme la méditation (voir article Je médite, donc j’intuite) sont une voie d’apaisement du mental et de retisser un lien avec son corps et son cœur.

Parler d’intuition à un enfant, c’est l’éveiller à la question de son intériorité, l’importance d’être à l’écoute de lui-même, de ses besoins. C’est une manière de lui apprendre à faire confiance en ses ressentis, pour au final, développer sa confiance en lui. Cette base sera comme un fil conducteur à suivre quand il aura des choix et des décisions difficiles à faire plus tard au cours de sa vie. Cela permettra peut-être qu’en grandissant il reste connecté à son intuition, ayant compris qu’il s’agit là d’un trésor à protéger.

L’essentiel est invisible pour les yeux

On peut expliquer à l’enfant que l’intuition, c’est « la petite voix dans son cœur », qui sait si quelque chose est bon ou pas pour lui, comme celle du Petit Prince de Saint Exupéry qui dit : « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. Et que c’est important de l’écouter pour être heureux, se sentir bien, choisir le métier, les amis, les relations amoureuses qui lui conviennent, faire des découvertes etc. La société, et l’école en particulier, étant fondé sur la compétition et la normalisation, il est important de rappeler à l‘enfant que le plus important dans la vie, c’est d’être soi-même, et que l’intuition peut beaucoup l’aider pour ça.

Il aussi important de lui rappeler que tout le monde a cette capacité d’intuition en soi. Elle n’est pas réservée à certaines personnes dotées d’un don particulier, ou aux femmes, ou aux artistes, ou aux personnes très sensibles. Les scientifiques par exemple, des chefs d’entreprises, ont recours à l’intuition.

On peut en profiter pour lui expliquer qu’il existe plusieurs formes d’intelligence, pas que celles de la logique ou des mots, et que la capacité de comprendre ses émotions et celles des autres constitue une forme d’intelligence en soi, l’intelligence émotionnelle et intuitive (voir article Intelligence émotionnelle, intelligence intuitive : la fin de l’hégémonie du QI).

Et comme les enfants aiment les exemples concrets, on peut leur dire par exemple qu’Einstein, qui était un grand savant, pensait que l’intuition était « la chose la plus importante au monde » et que tous les artistes s’en servent pour créer, imaginer, inventer des nouvelles choses….

 Aider son enfant à rester connecté à son intuition

Quelques pistes à suivre pour entretenir la capacité d’intuition chez les enfants :

 – Apprenez-lui à identifier en lui et nommer précisément ses émotions, et aussi à faire de même avec celles des autres.

– Vous-mêmes, ne trichez pas avec vos émotions. Si vous êtes triste, mais que vous niez, l’enfant va vivre un conflit intérieur. Il va devoir choisir en son ressenti intuitif et ce que vous affirmez, vous, son parent, être qu’il aime et respecte le plus au monde. Votre enfant risque alors considérer qu’il se trompe, et par la-même, apprendre à ne pas faire confiance en son intuition.

– Incitez-le à faire attention à ses ressentis corporels, à prêter l’oreille à ses sensations de bien-être ou de malaise, voire des images qui peuvent lui venir à l’esprit.

– Respectez ses intuitions sans les juger, même si vous les comprenez pas, surtout celles du type « je n’aime pas cette personne », qui doivent attirer votre attention, et l’inciter, s’il le peut à dire pourquoi précisément, et comment cela se manifeste en lui.

– Sensibilisez-le à faire attention à ses rêves, lui expliquer qu’ils sont importants pour lui, et qu’il peut apprendre à les écouter.

– Laissez libre cours à son imagination sans jamais la brider ou la juger.

– Vous-mêmes, partagez naturellement vos intuitions lorsque vous en avez, sans les enjoliver ou les rendre exceptionnelles. Vous pouvez lui raconter un exemple d’intuition importante qui vous a guidé dans votre vie.

Isabelle Fontaine


En 2021, développez votre intuition et ouvrez-vous à la synchronicité !
-Master class expérientielle en ligne « Initiation à l’intuition et à la synchronicité ». De la théorie et de la pratique, 5 h00 de live en soirée, programme d’entrainement entre les 2 modules.
-Stage présentiel « Libérez la voix de votre intuition ». 2 jours pour développer son intuition par le jeu en petit groupe, apprendre à l’interroger et éclairer des questions personnelles.
-Séminaire résidentiel « Développer son intuition pour cheminer vers soi ». Une semaine en juillet en Ardèche pour se relier à son être profond et s’aligner sur son chemin de vie.
Animé par Isabelle Fontaine, auteure de développement personnel.

vv

Abonnez-vous au blog Histoire d’Intuition !

À propos de Histoire d'Intuition - Isabelle Fontaine

Journaliste pendant 20 ans spécialisée en bien-être et santé naturelle, auteure de livres en développement personnel, j'ai publié aux éditions Eyrolles Libérez la Voix de Votre Intuition. Passionnée par le sixième sens, j'anime ce blog Histoire d’Intuition, donne des conférences et organise des stages pour mieux se connecter à sa petite voix intérieure et la développer. J'accompagne aussi à titre individuel des personnes sur un chemin de connaissance de soi et de transformation intérieure.

Discussion

24 réflexions sur “L’intuition expliquée à mon fils

  1. A reblogué ceci sur L'ouverture du coeur by Saphir Me.

    Aimé par 1 personne

    Publié par L'ouverture du coeur by Saphir Me | 14 mars 2014, 18 h 00 min
  2. A reblogué ceci sur Will Summer – Sum Liber.

    J'aime

    Publié par willsummer | 20 mars 2014, 11 h 25 min
  3. Bonjour, je viens de découvrir votre blog par un lien Facebook, et suis très content de vous avoir trouvé, l’intelligence émotionnelle étant, selon moi, l’un des axes centraux de notre « intellection ». Je trouve très intéressant que vous attachiez tant d’importance à l’intuition qui est aussi une faculté essentielle de l’être humain – nombre de vies ont été épargnées au cours de l’histoire grâce à l’intuition des gens.
    De fait, l’intuition, à ma connaissance, est généralement considérée comme étant une faculté « féminine » (ce qui ne m’empêche pas d’en avoir, de temps en temps… 😉 ), et l’instinct, quand à lui, pourrait plutôt être considéré comme une faculté « masculine »… Etant donné que ces deux facultés se ressemblent un peu – ce sont des interactions en-deçà du seuil de la conscience active mais qui nous incitent à des actes particuliers, je me demande si l’origine neurologique de « l’intuition » et de « l’instinct » a été constatée d’une manière ou d’une autre (avec des électrodes &c…) – dans ce cas, ces deux facultés ont-elles leur siège dans le cerveau profond (plus atavique), et les sensations instinctives trouvent-elles leur siège dans le cerveau gauche, comme les sensations intuitives dans le cerveau droit?

    J'aime

    Publié par willsummer | 20 mars 2014, 11 h 34 min
    • Bonjour Willsummer, merci de votre commentaire qui aborde une question fort complexe et tout aussi passionnante : D’où vient l’intuition? Où se loge-t-elle? Comment la détecter et la mesurer? Force est de constater aujourd’hui qu’on ne peut apporter une seule réponse à ces questions. Les neurosciences situent ‘traditionnellement’ tout ou partie des raisonnements intuitifs dans le cerveau droit (ou du moins la partie droite de notre cortex). Mais des découvertes récentes tendent à mettre en évidence que les raisonnement intuitifs impliquent toute l’encéphale et soit le résultat d’échanges entre les deux hémisphères. La question de l’intuition est intimement liée à celle de la conscience. Où est-elle? Dans quelle partie du cerveau? Pour certains scientifiques, je pense à Rupert Sheldrake, la conscience n’est pas forcément située physiquement dans le corps, mais relève de « champs d’informations » extérieurs. Pour certains psys, jungiens par exemple, l’intuition vient de l’inconscient, qui peut revêtir une dimension collective, et donc rayonner au delà de l’individu. On peut alors parler d’intuition, en tant que forme de communication d’inconscient à inconscient, que l’on est incapable d’expliquer mais dont on constate l’existence.
      Vous évoquez aussi l’intuition et l’instinct. Au delà du fait que l’un est associé au féminin et l’autre au masculin, on peut dire que l’instinct relève de l’action, de l’urgence, de la survie, alors que l’intuition est plus « spirituelle », dans le sens de relever de l’esprit. Pour le sage indien Osho : « quand le corps fonctionne, on appelle cela l’instinct », quand l’âme fonctionne spontanément, on appelle ça l’intuition. Les deux sont au delà de l’intellect, et les deux bons »

      J'aime

      Publié par Isabelle Fontaine, auteur livre intuition | 20 mars 2014, 16 h 19 min
      • Merci pour la réponse Isabelle 🙂
        C’est en effet un sujet passionnant que celui de nos facultés « dépassant » notre compréhension; bien que j’aie l’esprit curieux et aime trouver des réponses à mes questions, il y en a parfois certaines pour lesquelles je me satisfais de mon ignorance, comme si celle-ci en garantissait la viabilité…! 😀
        Toutefois, c’est quand même bien de trouver des choses à dire, même si le fond de la question nous échappe, ou semble nous échapper. Je suis sensible aux idées de Jung comme à celles des « champs causals » (causaux?): l’information est une conjonction de champs de force constituant la matière et toutes les interactions se trouvant dans le monde sensible. Je ne pense pas que les deux soient incompatibles, mais relèvent simplement de grilles de lecture différentes…
        Je vous dis cela, mais je n’ai pas vraiment poussé la question jusqu’à faire des vérifications philologiques formelles; disons que c’est mon « intuition » qui me le chuchote 😉
        Pour l’instinct, ce que vous dites est certes vrai, mais peut-être (?) incomplet: ne dit-on pas des enfants accomplissant pour la première fois des gestes compliqués, « il l’a fait pas instinct »…?
        Du coup, nous sommes en effet devant des capacités de calcul « supérieures », mais qui demeurent sensiblement différentes l’une de l’autre, par… des grilles de lecture différentes?

        J'aime

        Publié par willsummer | 20 mars 2014, 20 h 12 min
      • Oui, c’est vrai, on peut avancer que l’instinct relève de l’acquis, d’une sorte de programmation biologique, et pas forcément d’une capacité « supérieure ». A vrai dire, je ne fais de différence entre intuition et instinct, je pense que ce sont deux facettes d’un même phénomène, global et qu’il est difficile d’appréhender, par essence, car il est kaléidoscopique.

        J'aime

        Publié par Isabelle Fontaine, auteur livre intuition | 21 mars 2014, 11 h 23 min
      • OK… 🙂
        Belle image – ou vue de l’esprit – que la référence à un kaléidoscope… Est-ce l’essence, ou la nature de l’esprit? (question rhétorique 😉 ). Et si je puis me permettre, à la naissance cet instinct serait « inné », et par la suite se perfectionnerait durant la vie pour rajouter de « l’acquis » à la « recette » transmise à la génération suivante, qui se retrouverait donc avec un « inné » enrichi, et ainsi de suite… Du coup, il en serait de même aussi pour l’intuition.
        Maintenant, comme ton article l’explore, la question est de la transmission de parent à enfant, de ces facultés. Nous avons l’habitude des livres d’école, de l’éducation civique et de la rationalisation scientifique, au point que ce qui ne vient pas d’un livre peut nous paraître douteux, une fois le passage par l’éducation nationale effectué (opinion personnelle, bien sûr…). Il n’y a pas de livre d’école sur l’apprentissage de l’usage de l’intuition, ou de l’instinct, et ceux-ci se voient parfois dénigrés, comme n’étant pas dignes de confiance… Qu’en penses-tu? (si je peux vous tutoyer, et je vous invite à faire de même)

        J'aime

        Publié par willsummer | 21 mars 2014, 11 h 58 min
      • Oui, on se tutoie, bien sûr. La question de l’école « classique » que tu soulèves est délicate. Il est évident qu’il y a un manque très grand d’ouverture d’esprit car l’objectif est de former uniquement des têtes bien pleines, du moins, intellectuellement… D’où l’attirance actuelle pour les écoles alternatives (steiner, montessori, freinet, de croly), qui n’hésitent pas à explorer d’autres facettes de l’apprentissage et ainsi favoriser la différence et la créativité des enfants. Elle sont en avance concernant la question des intelligences multiples (évoquées dans un article sur ce blog, si ça t’interesse, lis-le : https://histoiredintuition.com/2014/01/21/intelligence-emotionnelle-intuitive-fin-hegemonie-qi-isabelle-fontaine-auteur-livre-intuition/). Seul regret, et de taille : ces écoles sont ultra chères et inaccessibles à la plupart des budgets. J’ai l’espoir que cela change, car même si ces écoles ne sont pas parfaites, elles proposent un modèle vraiment intéressant pour le développement des individus et donc de la société.

        J'aime

        Publié par Isabelle Fontaine, auteur livre intuition | 21 mars 2014, 12 h 45 min
  4. Je suis dominée par la 4ème options qui me sert beaucoup pour la rédaction de mes articles sur mon blog et comme vous précisez si bien , elle apporte avec elle des bénédictions ❤

    Aimé par 1 personne

    Publié par Lunesoleil | 20 mai 2014, 22 h 09 min
  5. Bonjour Isabelle, merci pour ce très bel article !
    Etant maman aussi, également passionnée par le sujet de l’intuition, j’ai très souvent remarqué la facilité avec laquelle ma fille de 8 ans suit sans sourciller ses intuitions. C’est tellement spontané et naturel pour elle, c’est beau à voir ! Il est évident que l’enseignement Freinet qu’elle suit en école associative occitane (Calandrette) encourage fortement ce processus chez les enfants. Elle favorise beaucoup le travail autonome et associatif des élèves entre eux.
    On devrait, à l’école, apprendre à reconnaître et nommer noss émotions. Dans certains pays, des cours d’empathie et de fonctionnement du cerveau sont dispensés (je pense notamment à la Grande Bretagne, ou à certains pays du nord de l’Europe)… Qu’attend-on en France ?
    Merci pour ce blog et votre travail !
    A bientôt 🙂

    J'aime

    Publié par Alix Toussaint | 8 mars 2019, 13 h 10 min

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Découvrez la nouvelle marraine de l’Atelier de Charenton | L'Atelier de Charenton - 17 mars 2014

  2. Pingback: L’intuition expliquée à mon fils | Crée ton Monde ... - 26 avril 2014

  3. Pingback: L’intuition, un jeu d’enfant ? | Histoire d'Intuition - 27 septembre 2014

  4. Pingback: Un an d’aventures intuitives… merci ! | Histoire d'Intuition - 7 janvier 2015

  5. Pingback: Peut-on se fier à son intuition ? – RTL | Histoire d'Intuition - 5 février 2015

  6. Pingback: Atelier enfants « Jongle avec ton intuition  | «Histoire d'Intuition - 4 novembre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Stages de 2 jours libérez la voix de votre intuition les 14-15 avril, 22-23 mai et 9-10 juin

Mon livre – Cliquez pour lire un extrait

Libérez la voix de votre intuition, editions Eyrolles, Isabelle Fontaine

Masterclass en ligne expérientielle intuition et synchronicité

Recevez par mail les nouveaux articles

REPLAY – Interview live sur Energies Positives

A la Une

Synchronicités : ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition
Le mystérieux sixième sens de la Dame à la Licorne
« L’intuition est la capacité de capter une information de façon non conventionnelle »
L’intuition d’être observé : une perception « paranormale »  ?
Test : Quel est votre profil intuitif ?
Des heures miroir à 2020, année miroir!
L’intuition, la personnalité intuitive et le MBTI selon Jung
Linda Bortoletto, l’aventurière qui suivait son intuition
Pressentiment : le corps messager
L’intuition, "la seule chose qui vaille au monde" pour Einstein

Replay – Soirée immersion intuitive avec Supraconscience

Instagram

« Le sens de mon existence est que la vie me pose une question. Ou inversement, je suis moi même une question posée au monde et je dois fournir ma réponse, sinon j’en suis réduit à la réponse que me donnera le monde. »
Il est parti en impression hier et il sort en librairie le 8 avril prochain... Je suis heureuse, fière et émue de vous présenter mon nouveau livre : « Transformez votre vie avec les synchronicités », publié @eyrolles_bienetre.
GRATITUDE & EUPHORIE-Stage Liberez la voix de votre intuition de ce week-end accompli ! Joie de se retrouver en vrai, d’être passé entre les mailles du filet confinement-couvre feu-covid, de se sentir relié, de se challenger en expérimentant des pratiques novatrices et de sentir porté et accueilli au sein d’un groupe bienveillant. C’était la pleine lune, l’énergie était intense... Nous avons beaucoup ri, et partagé des choses profondes. Voilà l’intuition comme je l’aime : simple et décontractée, mais sérieuse et impliquée à la fois. Merci encore à toutes les participantes pour leur implication et cette magnifique cohésion qui, naturelle, nous a porté tout au long de ces deux jours.✨✨✨
• Je suis très heureuse de vous retrouver pour une nouvelle conférence en ligne « Eclairez votre chemin de vie grâce à l’intuition » mardi 2 mars à 19h00 où je vais, en compagnie de Maud, animatrice pour Existence, organisateur de stages de développement personnel, parler de l’intuition comme guide de chemin de vie et comment mieux s’y connecter.
-REPLAY SOIRÉE IMMERSION INTUITIVE-
-MON JOLI ROUGE GORGE SYNCHRONISTIQUE-
%d blogueurs aiment cette page :